Image d'un écriteau avec le logo de La Cave

Image
Service de vin rouge

Différence entre carafage et décantation

Rédigé par Stéphane Gasnot
Photo de Stéphane Gasnot

Le carafage et la décantation sont deux actions très différentes et souvent confondues.

Image
Différents verres de vins alignés

Le premier sera valable pour tous les vins jeunes, qu’ils soient rouges ou blancs. Il permettra une oxygénation rapide du vin, lui permettant d’exprimer tous ses arômes, d’atténuer son acidité et d’arrondir ses tanins pour les rouges. De fait, qui n’a pas déjà ouvert une bouteille entre amis seulement pour se rendre compte, quelques heures plus tard en fin de soirée, qu’elle est devenue meilleure qu’à son ouverture ? Plus que meilleur, le vin s’est en fait juste oxygéné. Dès lors, pourquoi attendre la fin de la bouteille pour qu’il vous procure le plus de plaisir possible ? Cette opération peut être effectuée plusieurs heures, voire un à deux jours à l’avance pour certains vins très jeunes et concentrés.

La décantation, terme de cuisine à l’origine, a quant à elle pour finalité de séparer les parties solide et liquide du vin afin de le rendre plus « propre » à la consommation. Cette manipulation est à effectuer délicatement, si possible sous une source de lumière afin de repérer le moment auquel s’arrêter pour ne pas verser tout le dépôt dans la carafe. Vous l‘aurez compris, cette opération sera privilégiée pour les vieux vins et à entreprendre seulement quelques instants avant de les servir : en effet, pour certains vieux millésimes, l’oxygène peut être un ennemi du vin et nuire à sa qualité en l’oxydant.